Home News Visite de travail de Vytenis Andriukaitis, commissaire européen à la Santé et à la Sécurité alimentaire
Imprimer Envoyer

Ce 2 mai 2017, dans le cadre d'une journée dédiée à la Belgique, Vytenis Andriukaitis, commissaire européen à la Santé et à la Sécurité alimentaire, a visité les installations uccloises du futur institut belge de santé ‘Sciensano'. Fruit de la fusion qui devrait intervenir cet automne entre l'Institut scientifique de Santé publique (ISP) et le Centre d'Étude et de Recherches vétérinaires et agrochimiques (CERVA), Sciensano s'appuiera sur l'approche ‘One Health' (‘Une seule santé'), selon laquelle santé humaine, santé animale et environnement sont étroitement connectés.

 

Cette visite s'est déroulée en présence de Maggie De Block, ministre fédérale de la Santé publique et des Affaires sociales, de Willy Borsus, ministre fédéral des Classes moyennes et de l'Agriculture, et d'une délégation de hauts fonctionnaires issus de la Représentation permanente de la Belgique auprès de l'Union européenne et de plusieurs administrations fédérales de santé au sens large.

 

Durant près de deux heures, M. Andriukaitis et les Ministres fédéraux ont pu s'entretenir avec des scientifiques chevronnés du CERVA et de l'ISP. Au fil de leur parcours, ils ont également eu l'opportunité d'observer de près le fonctionnement de trois laboratoires d'analyses et de recherche.

 

Au cœur des préoccupations des autorités sanitaires européennes et belges, les thématiques abordées portaient sur la résistance antibactérienne, les maladies transmissibles - plus particulièrement la grippe aviaire et la grippe humaine - et enfin, la lutte contre la dermatose nodulaire contagieuse, une maladie animale introduite dans l'Est de l'Europe en 2015. Le CERVA héberge le laboratoire européen de référence pour la dermatose nodulaire contagieuse, ce qui lui confère un rôle crucial dans la protection du bétail européen contre une extension de l'épidémie.

 

Lors de cette visite de travail, M. Andriukaitis a souhaité rencontrer des scientifiques du CERVA, mais également de l'ISP, en raison de la complémentarité des activités des deux institutions scientifiques amenées à fusionner prochainement. « Outre l'objectif premier et évident d'une population humaine et d'un cheptel en bonne santé, cette évolution vers une utilisation efficace des ressources s'inscrit en droite ligne de la stratégie globale ‘Europe 2020' de l'Union européenne, laquelle vise entre autres à rendre notre économie intelligente, durable et inclusive en favorisant la croissance pour tous », a déclaré M. Andriukaitis en amont de sa visite.