Home News Le CODA-CERVA a été sélectionné comme laboratoire de référence pour l’Union Européenne dans le domaine des maladies provoquées par les virus capripox
Imprimer Envoyer

Le CODA-CERVA a été sélectionné comme laboratoire de référence pour l'Union Européenne dans le domaine des maladies provoquées par les virus capripox

eu

Le genre capripox (CPPV) appartient à la famille des Poxviridae et est consistée des espèces de la dermatose nodulaire contagieuse (ou Lumpy skin disease virus (LSDV), de la clavelée (ou Sheeppox (SPPV) et de la variole caprine (ou Goatpox (GTPV). La dermatose nodulaire contagieuse est une maladie virale du bétail qui se caractérise par de la fièvre, une chute de la production laitière, une perte de poids, de la lymphoadénopathie et le développement de nodules cutanés, surtout chez les animaux naïfs. La LSDV est transmise par des vecteurs mais une transmission directe ou indirecte peut également avoir lieu. Cette maladie est considérée comme une maladie transfrontalière nécessitant une coordination et une coopération internationales. La maladie provoque de lourdes pertes économiques et son apparition impose des restrictions importantes sur le commerce international des animaux et des produits animaux. Cette maladie est endémique dans de nombreux pays africains et asiatiques et, durant la dernière décennie, s'est rapidement disséminée au Moyen-Orient, y compris la Turquie. Depuis 2014, la LSD est devenue de plus en plus envahissante en Europe, en particulier en Grève en 2015. Depuis le mois d'avril 2016, la LSD a réapparu en Grèce et est apparue pour la première fois en Bulgarie, en Macédonie, en Serbie, au Kosovo, en Albanie et au Montenegro.

 

Le service des maladies vésiculaires et exotique du CODA-CERVA était déjà le laboratoire de référence national pour LSDV, SPPV et GTPV. Ce service, en étroite collaboration avec les équipes de la plateforme moléculaire et du centre expérimental de Machelen est à la pointe de la recherche concernant le développement, l'évaluation et l'implémentation des tests diagnostiques ainsi que de l'évaluation des mesures de contrôle basées sur la vaccination. La position du service comme pionnier dans le cadre de l'épidémie actuelle de LSD est reconnue internationalement. Une commission indépendante d'experts de l'UE a sélectionné le CODA-CERVA comme premier candidat pour le rôle de laboratoire de référence Européen et a été unanimement soutenue par le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (PAFF). La commission Européenne a maintenant proposé la nomination du CODA-CERVA au parlement. S'il n'y a aucune objection dans les 3 mois, cette nomination sera d'application au 1er janvier 2017.

 

Avec cette sélection, en plus de ses tâches courantes, le service des maladies vésiculaires et exotiques aura d'importants devoirs et fonctions supplémentaires dont ceux:


- D'assurer la création d'un réseau de laboratoires nationaux de reference (LNRs) et de fournir les méthodes optimales pour le diagnostic de LSDV, SPPV et GTPV
- De soutenir ces LNRs dans leur fonction
- De rassembler et distribuer toute information pertinente et prévoir l'organisation de trainings.
- De mener des épreuves expérimentales ou de terrain afin d'améliorer le contrôle de LSD, SPV and GPV
- D'organiser un meeting annuel pour les LNRs et de réévaluer de manière régulière les tests et les standards pour le diagnostic des capripoxvirus dans l'UE.

 

Une liste de priorités sera définie en concertation avec l'UE.