Imprimer Envoyer

Fluor - F

CONTEXTE :

Fluor (F)Le fluor est un élément naturel présent dans l'écorce terrestre. C'est l'élément le plus réactif et aucune substance chimique n'est capable de le libérer d'un quelconque de ses composés. Pour cette raison, le fluor n'existe pas librement dans la nature et il a été extrêmement difficile pour les scientifiques de l'isoler.

 

La première utilisation connue d'un composé fluoré date des environs de 1670 dans un ensemble d'instructions destinées à la gravure du verre qui nécessitaient de l'émeraude de bohème (CaF2). Les chimistes ont essayé d'identifier la substance qui pouvait graver le verre et George Gore a pu produire une petite quantité de fluor par le biais d'un procédé électrolytique en 1869. Ce qui était inconnu de Gore, c'était que le fluor gazeux se combine de manière explosive avec l'hydrogène gazeux. Et c'est exactement ce qui est arrivé dans l'expérience de Gore lorsque le fluor gazeux qui a été formé sur une électrode a été combiné avec l'hydrogène gazeux qui a été formé sur l'autre électrode.

 

Aujourd'hui, le fluor est encore produit par le biais de l'électrolyse de fluorure de potassium et d'acide fluorhydrique ainsi que par le biais de l'électrolyse de bifluorure de potassium fondu (KHF2).


TOXICITÉ :

Le fluorure d'hydrogène, et également dans une certaine mesure certaines particules contenant du fluorure, entraîne des problèmes environnementaux. Certaines espèces de plantes appartenant aux Liliaceae comme les gladiolus, les tulipes,... sont extrêmement sensibles au HF. On n'observe pas beaucoup d'effet sur les feuilles des arbres fruitiers mais on peut observer un effet négatif spectaculaire sur les fruits (pêches, prunes, pommes, poires, ...). Les espèces de graminées sont moins sensibles mais accumulent facilement les fluorures dans leurs tissus. De plus, les ruminants sont très sensibles à l'intoxication aux fluorures entraînant la fluorose dentaire, l'ostéoporose, l'impotence et la mort.Fluor (F)

 

Heureusement, les fluorures sont moins toxiques pour l'homme et l'accumulation des fluorures dans les végétaux a une moindre importance.


NORMES ET LÉGISLATIONS :

Teneurs maximales en fluorure dans l'alimentation
Il existe une réglementation européenne pour l'alimentation : Directive 2002/32/EG du 7 mai 2002 dans le journal de l'union européenne EG L 140/10.


RÔLE DU CODA-CERVA :

L'unité "éléments traces "du CODA-CERVA se consacre principalement à la recherche scientifique et aux services dans le domaine de la sécurité alimentaire, de la santé publique et animale. Elle fournit des installations analytiques pour de tierces parties pour la détermination des éléments-traces dans les aliments et l'alimentation animale.

Les fluorures sont détectés grâce à un appareil analytique semi-automatique (Metrohm). On procède a des analyses de fluorure dans les aliments et la nourriture pour animaux depuis les début des années 1970. De nombreuses études ont été menées aux alentours de briqueteries, d'usines d'engrais ,de verre,...


SCIENTIFIQUE RESPONSABLE DE CE SUJET :
Nadia Waegeneers