Imprimer Envoyer

Mycotoxines

CONTEXTE:

MycotoxinesLes mycotoxines sont des métabolites secondaires des champignons (moisissures) présentant des propriétés toxiques diverses (carcinogènes, immunosuppressives, hépatotoxiques, néphrotoxiques, neurotoxiques, etc.). Ces mycotoxines sont susceptibles de contaminer les produits agricoles (grains, lait) et les denrées alimentaires (produits céréaliers, boissons) et affecter ainsi leur qualité sanitaire.

 

Il existe plus de 400 mycotoxines mais seulement un nombre limité (une dizaine) est soumis à un contrôle réglementaire (législations européenne et nationale) dans les aliments pour animaux et dans les denrées alimentaires. En outre, d'autres mycotoxines (parmi lesquelles on trouve des mycotoxines émergentes) sont actuellement étudiées quant à leur présence dans la chaîne alimentaire et leurs propriétés toxicologiques.

 

Le déoxynivalénol (DON), l'ochratoxine A (OTA), la zéaralénone, les toxines T-2 et HT-2, la patuline sont les principales mycotoxines produites en climat tempéré tandis que les aflatoxines sont caractéristiques des climats tropicaux. Les enniatines et la beauvericine sont des exemples caractéristiques de ce que l'on peut considérer comme des mycotoxines émergentes.


RÔLE DU CODA CERVA :

Le CODA-CERVA est laboratoire national de référence (LNR) pour les mycotoxines.

A ce titre, il développe des méthodes nouvelles pour l'analyse des mycotoxines dans les produits agricoles et les denrées alimentaires et participe à des recherches visant à préciser le risque posé par les mycotoxines dans notre alimentation. Le CODA-CERVA organise et participe à des exercices d'intercomparaisons en vue de contrôler et augmenter la qualité des laboratoires réalisant des contrôles dans le cadre des programmes officiels réalisés par l'AFSCA (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire). Le CODA-CERVA produit également des matériaux de référence (exemple : aliments naturellement contaminés par un certain nombre de mycotoxines) dans le cadre de sa mission de LNR et en vue de réaliser des recherches notamment sur le transfert des mycotoxines des aliments pour animaux vers certains produits animaux (lait, viande, oeufs).

Enfin, le CODA-CERVA s'intéresse aux moyens de mitigation permettant de réduire l'impact des mycotoxines sur la santé animale et la sécurité alimentaire.

 

DÉVELOPPEMENT DE NOUVELLES MÉTHODES ET PRESTATIONS DE SERVICE :

Mycotoxines

Une méthode multi-analytes est développée en vue de pouvoir déterminer par UPLC-MS/MS les principales mycotoxines d'intérêt (exemple : les mycotoxines de Fusarium DON, ZEA, T-2 et HT-2) présentes dans les produits céréaliers et aliments pour animaux. Cette méthode est continuellement complétée pour permettre l'analyse du plus grand nombre possible de mycotoxines d'intérêt.

 

Une méthode de screening est développée pour pouvoir déceler la présence d'un très grand nombre de mycotoxines dans des matrices diverses (ensilages, serum, urines, etc).

 

Les performances analytiques de kits commerciaux pour analyses de mycotoxines sont étudiées en détail sur la base d'informations fournies par les firmes ainsi que sur la base d'expérimentations rigoureuses réalisées au CODA-CERVA. Les résultats de la première étude réalisée sur les kits de dosage du DON et de l' OTA sont disponibles sur le site de l'AFSCA ainsi que via les liens suivants : DON et OTA


RECHERCHE ET SOUTIEN AUX AUTORITÉS :

Le CODA-CERVA est impliqué dans un certain nombre de projets de recherche qui portent sur la présence de mycotoxines dans les produits alimentaires (exemple: comparaison entre l'agriculture biologique et conventionnelle) et dans les aliments pour animaux (exemple : ensilages).

 

Le CODA-CERVA a également participé à des études de caractérisation des propriétés toxicologiques de mycotoxines classiques et émergentes (projet EMRISK :voir la page consacrée aux risques émergents) et des interactions potentielles avec d'autres micro-constituants alimentaires (contaminants, résidus de médicaments, extraits actifs végétaux) (projet FOODINTER).

 

Enfin, le CODA-CERVA s'intéresse tout particulièrement au transfert de mycotoxines à partir des aliments pour animaux vers les produits animaux comme la viande et les œufs (projet mycotoxpluim) ainsi que sur les moyens qui existent pour réduire autant que possible les risques de contamination des produits animaux (projet Mycodex et Mycobinders).


ÉQUIPE SCIENTIFIQUE :

Alfons Callebaut
Philippe Debongnie
Emmanuel Tangni
Jorina Geys
Bart Huybrechts


PUBLICATIONS CODA-CERVA :

2010

Emmanuel K. Tangni , Jean-Claude Motte, Alfons Callebaut, Anne Chandelier, Marnix De Schrijver and Luc Pussemier (2010)

Deoxynivalenol loads in matched pair wheat samples in Belgium: comparison of ELISA VERATOX kit against liquid chromatography

Mycotoxin Research, volume 26 (in press)

 

Tangni EK, Motte JC, Callebaut A, Pussemier L.

Cross-Reactivity of Antibodies in Some Commercial Deoxynivalenol Test Kits against Some Fusariotoxins

J. Agric. Food Chem 22;58(24):12625-33

 

Ph. Debongnie and L. Pussemier (2010)

Quantifying in vitro efficiency of mycotoxin binders : BC50 (“Binding Concentration 50”) - case studies : zearalenone on yeasts cell walls (YCW), aflatoxin on clays

World Mycotoxin Forum, Noordwijkerhout, The Netherlands, 8-10 November 2010

 

TANGNI Emmanuel K., PUSSEMIER Luc, Van HOVE François, DEPOORTER Jurgen, HAESAERT Geert, ROBBENS Johan (2010)

Mouldy status characterisation of maize and grass silages: Adequacy between visual appraisal during collection and categorisation according to ergosterol contents

32th mycotoxin workshop organized by the Mycotoxin Research Society, Copenhagen, 10-12 june 2010

 

2009

- TANGNI E K, WAEGENEERS N, VAN OVERMEIRE I, GOEYENS L, PUSSEMIER L (2009)
Mycotoxin analyses in some home produced eggs in Belgium reveal small contribution to the total daily intake
Science of the Total Environment 407: 4411-4418

2008

- SERGENT T, RIBONNET L, KOLOSOVA A, GARSOU S, SCHAUT A, DE SAEGER A, VAN PETEGHEM C, LARONDELLE Y, PUSSEMIER L., SCHNEIDER YJ (2008)
Molecular and cellular effects of food contaminants and secondary plant components and their plausible interactions at the intestinal level
Food Chemical Toxicology, 46, 813-841

2007

- HARCZ P, DE TEMMERMAN L, WAEGENEERS N, WILMART O., VROMMAN V., SCHMIT J-F, MOONS E., DE VOGHEL S., SCHNEIDER Y-J, DE SAEGHER S., VAN PETEGHEM C., LARONDELLE Y., PUSSEMIER L (2007).
Contaminants in organically and conventionally produced winter wheat (Triticum aestivum) in Belgium.
Food additives and contaminants, 24 (7) 713-720
- HARCZ P, TANGNI E K, WILMART O , MOONS E , , SCHNEIDER Y-J, DE SAEGHER S, LARONDELLE Y AND PUSSEMIER L (2007).
Contribution of beer to OTA and DON exposure in Belgium.
Food additives and contaminants, 24 (8) 910-916

2006

- PUSSEMIER L., LARONDELLE Y., VAN PETEGHEM C., HUYGHEBAERT A. (2006)
Chemical safety of conventionally and organically produced foodstuffs : a tentative comparison under European conditions.
Food Control, 17, 14-21
- ANSELME M., TANGNI EK, PUSSEMIER L, MOTTE J-C, VAN HOVE F, SCHNEIDER Y-J, VAN PETEGHEM C & LARONDELLE Y (2006)
Comparison of ochratoxin A and deoxynivalenol in organically and conventionally produced beers sold on the Belgian market.
Food Additives and Contaminants , 23(9): 910-918.
- PUSSEMIER L, PIÉRARD J-Y , ANSELME M, TANGNI E.K, MOTTE J-C AND LARONDELLE Y (2006)
Development and application of analytical methods adapted to the determination of mycotoxins in organic and conventional cereals
Food Additives and Contaminants, 23(11), 1208-1218
- TANGNI E. K. AND PUSSEMIER L (2006)
Ergosterol and mycotoxins in grain dusts from cereal storages in Belgium: a preliminary screening survey
Journal of the Science of Food and Agriculture , 87 (7), 1263-1270.
- TANGNI E. K. AND PUSSEMIER L (2006)
Ochratoxin A and citrinin loads in stored wheat grains: impact of grain dust and possible prediction using ergosterol measurements
Food Additives and Contaminants 23(2) 181-189