Home Recherche Scientifique Bactériologie
Imprimer Envoyer

Thème de recherche : Bactériologie


BactériologieAvec les tâches de référence et les activités de diagnostic des laboratoires de référence, la recherche scientifique constitue une des pierres angulaires de la Direction opérationnelle « Maladies Bactériennes ». De cette manière est ainsi créée l'expertise nécessaire qui peut être mise au service des autorités.


Les thèmes de recherche suivants sont prioritaires :


  • Pathologie génitale chez les ruminants

Depuis 2003, la Belgique est officiellement déclarée indemne de la brucellose. La surveillance officielle, la qualité des tests sérologiques et l'abattage des animaux positifs ont contribué à diminuer la prévalence de cette zoonose. Elle demeure néanmoins un point d'attention important du laboratoire de référence et de l'AFSCA (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire). En décembre 2010 et 2012, la maladie a refait soudainement son apparition, ce qui démontre que la menace persiste et que la compétence du laboratoire dans ce domaine doit être garantie. Des informations concernant la situation actuelle et les mesures que prend l'AFSCA en cas d'apparition de la maladie peuvent être consultées sur le site de l'AFSCA.

 

A la suite de nombreux cas de Fièvre Q (C. Burnetii) en Hollande depuis 2007, cette maladie suscite également l'intérêt de notre pays. Entre-temps, nous nous intéressons de plus en plus à la leptospirose, comme diagnostic référentiel pour les avortements chez le bétail, le mouton et la chèvre.

 

Les activités du service Maladies bactériennes des animaux de rente portent surtout sur la validation et l'amélioration des outils diagnostiques.

  • Mycobactéries

Bactériologie

Bien que la Belgique soit officellement indemne de tuberculose bovine (M. bovis) depuis 2003, en moyenne cinq foyers sont détectés chaque année, à l'exception de 2010 où auncun cas ne fut relevé. La surveillance de la tuberculose bovine repose actuellement principalement sur l'inspection en abattoir, et sur le test intradermique ; toutefois, il est fréquemment fait appel au test de laboratoire de mesure de l'interféron gamma (test IFN). Ce test, qui mesure la réponse immunitaire cellulaire de l'animal, n'est actuellement réalisé que dans le LNR (service Maladies bactériennes des animaux de rente).

 

Dans un contexte de prévalence déclinante, de nouveaux modèles de surveillance sont étudiés en collaboration avec le CDD-ERA et l'AFSCA. A cette fin, les performances des tests sérologiques existants sont évaluées et des tests moléculaires pour la détection de M. Bovis sont évalués et introduits. De plus, l'étude de la problématique des infections aux mycobactéries atypiques chez les porcs a débuté, tant en ce qui concerne la bactériologie et la sérologie que les tests moléculaires.


Pour la paratuberculose (M. avium subsp. paratuberculosis), l'amélioration du test IFN est également étudiée.

En ce qui concerne les autres pathogènes étudiés dans l'unité, nos scientifiques se pencheront davantage sur la métrite contagieuse équine (CEM).

  • Antibiorésistance

Le suivi de l'antibiorésistance de Salmonella, d'E. coli et d'autres souches chez les animaux d'élevage a débouché sur l'identification de profils de résistance émergents. De cette manière, des recherches ciblées peuvent débuter, comme ce fut le cas pour la résistance aux céphalosporines pour les infections à Salmonella Virchow et Infantis et pour la résistance aux BLSE pour les infections par E. coli chez la volaille et d'autres animaux.

 

La recherche sur la variante animale du staphylocoque doré résistant à la méthicilline (MRSA) a pris son envol au CODA-CERVA depuis l'apparition de ce germe dans des élevages de porcs aux Pays-Bas en 2006. Des recherches épidémiologiques ainsi que des projets de recherche ont été entamés en ce qui concerne la détection, l'identification et la propagation du MRSA et d'autres isolats du staphylocoque doré chez les porcs et les bovins. Les mesures de lutte alternatives, telles que les bactériophages ou les lysines phages font l'objet d'une attention particulière.

 

Depuis 2011, l'AFSCA a mis au point des programmes de surveillance, à savoir un programme visant à déterminer la résistance des E.coli et des entérocoques chez la volaille, les porcs, les bovins et les veaux à l'engrais ; et un programme pour la prévention des MRSA chez les porcs, la volaille et les bovis (chaque année une autre espèce animale est suivie). Le LNR Antibiorésistance (le service Zoonoses alimentaires, hautement pathogène et résistance aux antibiotiques) s'occupe de toutes les déterminations de résistance et du typage des isolats.

  • Bactéries hautement pathogènes

Le CODA-CERVA (le service Zoonoses alimentaires, hautement pathogènes et résistance aux antibiotiques) est le seul laboratoire en Belgique qui dispose des autorisations et des infrastructures indispensables à la mise en culture des bactéries B. anthracis et Yersina spp. À la suite de l'envoi des lettres piégées à l'anthrax aux États-Unis en 2001, le laboratoire s'est consacré au diagnostic du bacille de l'anthrax, et d'autres bactéries hautement pathogènes pouvant être utilisées comme agents du bioterrorisme, entre autres le développement d'une méthode qui permet la détection simultanée des B. anthracis, Y.pestis,F. tularensis, Brucella, C.burnetii, B.pseudomallei et B.mallei. Le laboratoire développe également des techniques moléculaires qui peuvent servir à cette fin : multiplex PCR, DNA-array.

 

La survie de Y. pestis dans l'environnement constitue le sujet de nouvelles recherches qui ont récemment débuté et doivent déboucher sur des diagnostics de meilleure qualité et sur le renforcement de notre position en tant que LNR pour ces germes appartenant à la catégorie de confinement 3.

  • Zoonoses liées à l'alimentation

En tant que LNR pour les salmonelles dans la production animale, le CODA-CERVA (le service Zoonoses alimentaires, hautement pathogènes et résistance aux antibiotiques) se voit adresser pour sérotypage tous les isolats d'animaux destinés à la production d'aliments. De cette manière, une vaste collection de souches pouvant servir à la recherche scientifique est disponible. La validation du test commercial PremiTest® pour la détection des salmonelles (DSM), qui permet le sérotypage génotypique au moyen d'une biopuce, en est un bon exemple.

Bactériologie

 

L'étude concernant le diagnostic des E. coli zoonotiques (O157 et autres sérotypes) et d'autres agents pouvant contaminer la chaîne alimentaire fait également partie des principales activités du CODA-CERVA.